Vous connaissez peut-être la boutique d’articles gothico-witchy Coffin Rock ? On y trouve toute sorte d’articles très originaux, aussi bien des spatules pour la cuisine, que des protection hygiéniques lavables, ou encore de superbes coussins en forme de chauve-souris !

Entretenons nous dès à présent avec la créatrice de ce petite monde fantastique !

Coffin Rock

Photo : Coffin Rock

L’histoire de Coffin Rock

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours ?
Bonjour,je suis une fille des années 80 qui a grandi en Suisse et qui vit en France depuis une quinzaine d’années.Mon parcours est un peu atypique, j’ai suivi plusieurs formations assez différentes et j’ai finalement commencé à coudre des objets un peu ténébreux parce que je ne trouvais jamais ce que je souhaitais dans les boutiques. Entre autre métiers que j’ai fait, il y a de la soudure industrielle et des effets spéciaux sanglants pour le cinéma amateur.

 

Ta boutique se nomme « Coffin Rock », es-tu une fan du film Blair Witch ?
Je me souviens encore du jour où j’ai vu ce film au cinéma, je dois probablement encore avoir le billet quelque part. L’ami avec qui j’étais m’a dit juste avant le début, qu’en fait, c’était un fake et que ce n’était pas une histoire vraie. Du coup, lui a flippé pendant le film, mais moi, non. Cependant, il y avait quelque chose dans la mise en scène qui ne pouvait que marquer. Je suis fan du second opus également, qui a été pas mal décrié ! A l’époque, l’internet était jeune et en vivant dans une petite campagne, je n’avais jamais vu de goth’s. Kim a été une des première icône goth pour moi, elle est rondouillette, badass et un style qui tue !

Blair Witch 2 Kim

La belle Kim (interprétée par Kim Director)

C’est peu souvent que les gens captent la référence au film ! C’est un nom parfait pour mes créations, « Coffin » veut dire cercueil en anglais, ça c’est mon côté goth, « Rock » amène la touche de rock’n’roll, le nom du lieu du film rappelle mon amour pour le cinéma d’épouvante et puis le film parle d’une sorcière. Tous les ingrédients de mon univers sont réunis dans ce nom <3

 

Quand ta boutique a t-elle vu le jour ? Qu’est-ce qui t’as donné envie de te lancer dans cette aventure ?
J’ai fait mes premières ventes en 2009. Au départ, j’ai fait des gants de toilette noirs en forme de cercueil, des serviettes hygiéniques lavables et du savon… J’ai commencé à fabriquer pour moi et puis j’ai eu la très chouette opportunité de tenir un stand de merch’ pour un groupe de punk : LaRéplik. J’avais fait quelques marchés et quelques dépôts-ventes en boutique mais c’est grâce aux tournées à travers la France, la Suisse et l’Allemagne que j’ai pu rencontrer énormément de gens et comprendre que ce que je fabrique plait ! ça a été une opportunité énorme, qui m’a aussi permise de m’affirmer derrière mon stand (avec un public de punks, t’as pas tellement le choix 🙂 ) et de prendre goût au fait de voyager pour exposer. J’adore prendre ma voiture, le train ou l’avion et partir à l’aventure pour quelques jours, savoir que je propose mes créations dans d’autres villes, d’autres pays est toujours très excitant ! Le plus loin que j’ai fait, c’était Montréal !

 

En créant, voyageant, partageant le travail des autres créateurices (créateurs et créatrices), je me suis fait un beau réseau mondial, qui me permet d’avoir des possibilités super pour exposer ! C’est franchement assez magique !

La boutique et les créations

Coffin Rock créations

Photos : Coffin Rock

Sur ta boutique en ligne nous trouvons toutes sortes d’accessoires pour la maison (déco, cuisine, salle de bain…) à thème goth, witch, vampire…Peux-tu nous parler de ton univers créatif et de tout ce qui t’inspire ?
Mes créations reflètent mon univers, je suis ce que je fabrique et qui je suis est totalement ce que je conçois. Je suis inspirée par la nature (j’ai la grande chance, habitant en ville, d’avoir un petit bout de terre à cultiver dans un jardin partagé et donc de proposer mes smudges de sauge et des tisanes). Grande cinéphile mon univers tourne aussi autour du cinéma, je fais imprimer du tissus à ma demande, ce qui me permet de mettre à l’honneur des icônes du cinéma noir et blanc et de faire des clins d’œil aux héros et héroïnes de mes films d’adolescente.

 

J’organise également sur Bordeaux des marchés de créateurices sur les thèmes de sorcellerie, de vampirisme.
Il n’y a pas tant de choix pour exposer lorsque l’on fait partie du côté obscur de la force et pourtant, il y a pas mal de créateurs et créatrices qui font des objets superbes ! D’organiser des opportunités de nous réunir, ça inspire pas mal aussi !

 

J’essaie aussi de proposer des créations qui sont utilitaires, et de penser à chaque pièce de la maison/crypte. J’aime les petits détails, un torchon brodé dans la cuisine, un gant de toilette ténébreux dans la salle de bain, un beau coussin en forme de chauve-souris pour bouquiner dans son lit, une bougie qui sent bon dans le salon. Mon foyer m’inspire beaucoup.

 

Nous trouvons également des créations comme des protections hygiéniques lavables, des démaquillants lavables également, des mouchoirs en tissus… Est-ce que l’écologie est une problématique qui te touche ? Peux-tu nous en dire plus ?
Ma maman a toujours été très « nature » et en Suisse, on recycle beaucoup, notre alimentation est principalement locale. Dans le village où j’ai grandi, s’organise chaque année des balades en forêt et dans la rivière pour ramasser les déchets. J’ai même depuis toute petite appris à trier le carton, le verre (plusieurs couleurs de verre, plusieurs containers), l’aluminium, l’huile de friture etc… en France ça paraît too much, mais c’est une habitude plutôt intéressante à développer.

 

L’écologie fait partie de moi, de mes valeurs d’enfant et de l’adulte que je suis aujourd’hui. Je suis très sensible à tous ces sujets et surtout je ne pourrais pas vivre en « m’en foutant ». J’essaie d’adapter mon alimentation pour qu’elle ne soit pas trop polluante également. Ça demande des efforts, je râle souvent beaucoup, mais au final, je me dis que ces petites gouttes dans l’océan changent un peu la donne..

 

Ma gamme zéro déchet est très importante. Les serviettes hygiéniques lavables font partie des créations que je mets le plus en avant. Il est tellement important d’avoir des protections confortables, que l’on peut changer sans se dire qu’on gaspille, qui soient fun aussi, car je choisis mes tissus en fonction du sourire qu’ils me donnent quand je les regarde. Les règles sont un sujet de moins en moins tabou et j’aime à parler ouvertement de notre vulve, notre vagin et tout notre système de nettoyage automatique pour dédramatiser. Ado, les premières boîtes de protections hygiéniques que j’ai achetées, je les cachais sous un tas de conneries en caisse, afin que personne ne voit que j’avais ça avec moi… même si personne ne m’a dit que c’était honteux, j’avais tout de même cette peur du regard qui me rendait mes règles problématiques. Je souhaite qu’en en parlant ouvertement sur mes stands et sur les réseaux sociaux, je puisse permettre à des porteuses d’utérus de se sentir plus libre, pas gênées et surtout pas honteuses de ces rencontres sanglantes avec notre féminité.
Coffin Rock

Photo : Coffin Rock

Pour ce début d’année, je vais étoffer ma gamme de créations écologiques et lavables… vont bientôt arriver en ligne les bonnets de bols et des bat lingettes… je n’en dis pas plus pour l’instant 😉

 

Tu as pu faire quelques collaborations, je pense surtout à « La Petite Boîte Noire » avec la boutique bordelaise Dream Catchers. Certaines de tes créations sont d’ailleurs disponibles dans leur boutique en propre et en ligne. Comment s’est faite cette collaboration ? Qu’as-tu pensé de cette expérience ?

 

Coffin Rock et Dream Catcher

Photo : Coffin Rock

 

J’ai rencontré Fred car l’on était voisines de stands lors d’un petit festival de métal en Gironde. Elle était plongée dans son bouquin et moi je galérais à placer mes tables pour avoir un joli stand. Le contact est assez vite passé, elle m’a aidé à positionner ma table, on a discuté de ses lectures et c’était le début d’une aventure amicale et professionnelle que je chéris beaucoup !
Elle tient la boutique Dream Catchers avec passion et c’est une sorcière qui a des connaissances super intéressantes. Après avoir déposé quelques créations en dépôt-vente, on a créé The Witches, notre marque alternative où l’on propose du linge de maison brodé et d’autres artefacts. Notre collaboration a toujours été simple, joyeuse, énergique et très riche d’idées. On est vraiment complémentaires et c’est vraiment agréable de travailler ensemble.

 

En général, on discute un peu, et puis une idée germe, on s’enflamme pendant deux ou trois heures et les projets se mettent en place ! Pour les box, après en avoir longuement discuté et avoir cherché si ça se faisait en France, on s’est rendues compte que c’était une offre qui n’existait pas (contrairement aux box ricaines et anglaises qui pullulent), alors on s’est dit que créer la première box gothico-witchy dans l’hexagone serait amusant ! On a fabriqué une quinzaine de boîtes différentes, tous les deux mois, pour les fêtes païennes. Fred a été très inspirée, elle est à l’initiative de tous les thèmes, dieux et déesses et rituels. Nous voulions également mettre l’accent sur le fait-main, alors chaque box avait un-e invité-e qui créait un objet en lien avec le thème.

 

Les box, c’est beaucoup de travail en amont, beaucoup de réflexion et d’investissement, après deux ans, on a décidé de les stopper pour se concentrer sur d’autres projets. J’en ai retiré beaucoup de rigolade, de réflexion, j’ai ré-aligné le temps qui passe avec les esbats et les sabbats, ce qui m’a donné l’opportunité de me reconnecter à la magie annuelle, ça a aussi été pas mal de stress et des angoisses pour savoir si les box allaient plaire ! (je suis une consommatrice de box, et je suis souvent un peu déçue de leurs contenus, je ne voulais pas que les personnes qui les commandent ressentent ça !) Au vu des retours, on peut estimer qu’on a réussi notre pari !

 

Je trouve que toutes tes créations sont superbes, mais toi, si tu devais en retenir une dont tu est particulièrement fière : laquelle ce serait ?
D’abord merci pour ce compliment ! ça fait toujours très plaisir !
C’est une vaste question… je pense que mes gants de toilette cercueil sont une petite fierté, ils font partie de mes premières créations, ils me font toujours sourire, ils sont super ergonomiques, fun et apportent cette petite touche d’exotisme dark dans le quotidien.. mais vraiment, j’aime un peu toutes mes créations à égalité !
Rendez-vous sur Hellocoton !